Matos

Voici les instruments avec lesquels je sévis :

Chronologiquement :

  • Les Paul Studio Lite : Achetée en 1993, après avoir travaillé 2 mois dans une caisse de retraite. Un son « Les Paul » comme je les aime, un micro grave bien gras en saturé et des aigus puissants.
  • Le Banjo Guitare : Un héritage de mon oncle Jean-Lou. On l’entend sur « le pâté de sirène » (Album aspirations) et ‘Le Boléro de Javel » (Album Singing in the baignoire).
  •   DP Guitar Tetocaster : Une merveilleuse guitare du luthier Damien Peley, aux antipodes de la Les Paul. Un mélange de la Telecaster et de la Stratocaster.  3 micros simples, un son clair très beau :  « Pour pas rater ton rendez-vous »- album Fume dans les ouatères. « La Diva et le chansonnier » – Album Aspirations
  • DP Guitar : (photo à venir). Une guitare « de compétition », résolument rock, avec 2 micros EMG, un vibrato Khaler, une touche ébène 24 cases.
  • Furch D-20 : une « folk Dreadnought », table en cèdre, touche ébène. Une projection impressionnante. Les guitares Furch sont des guitares fabriquées en République Tchèque. A prix égal, elles surpassent largement les marques de renom.
  • Alhambra LR4 PT : La petite dernière, un coup de coeur en passant au magasin « Le Musicien » à Orléans. Une bonne classique pour le prix. Sur l’éclisse du haut, il y a un « évent », des ouvertures faites dans le bois permettant au guitariste de mieux entendre ce qu’il joue, et ça c’est une super idée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.