Quand y’en a marre, y’a Château-Gaillard (28310)

Et voilà l’été qui revient, irrémédiablement, avec son cortège d’insectes qui pullulent et piquent, les hordes de gosses qui hurlent dans des piscines hyper chlorées, les chaleurs écrasantes, les aisselles grasses, les huiles solaires et les touristes qui polluent, les embouteillages apocatalyptiques, les sécheresses, les incendies, le tube (long et creux) de l’été, et comme l’écrit le poète tricard Michel Houellebecq : « l’insupportable retour des mini-jupes ».

Alors que faire ? Partez ! Fermez les yeux, les volets, imaginez une fin d’après-midi de novembre, et endormez vous dans cette mer de plantations céréalières, tandis que tombe le brouillard… Quittez tout pour Château-Gaillard (28310).

 

Si ça ne suffit pas (et ça ne suffira pas), une autre version s’offre à vous, avec Julie Bonnafont, violoniste, et Stéphane Montigny, tromboniste. Une version ornementée, que dis-je, magnifiée par leur jeu respectif. Le trombone de Stéphane vous bercera grave dans le soir tombant sur la plaine céréalière brumeuse quand le chant long du violon de Julie vous appellera vers cette alternative beauceronne, cet ailleurs agraire : Château-Gaillard (28310)

 

Alors, ça va ti pas mieux ???!!!

YP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s