Un métier qui tue

À la radio tous les matins,
L’inventaire de carnages lointains,
De toutes façons, c’est pas ma faute,
Si c’est pas moi, ça serait un autre.
Moi j’suis tout en bas de l’échelle,
C’est pas moi qui tire les ficelles,
Et puis l’armement, ça gagne bien,
Tout ça c’est pas ma faute, hein ?

Refrain :
Au fond d’ma vie ça pue l’abandon, l’agonie,
La décomposition d’espoirs, de rêves pourris,
Au fond d’ma vie ça suinte le dégoût, le dépit,
J’fais un métier qui tue, voilà c’est ça ma vie.
J’bosse dans l’agro-alimentaire,
J’importe de l’autre côté de la terre,
Un tas de trucs un peu crados,
Que j’ferais pas bouffer à mes gosses,
Mais bon, le monde il est comme ça,
Si je change de taf ça changera quoi ?
Et puis j’sais rien faire d’autre, rien,
Tout ça c’est pas ma faute, hein ?

Refrain
Tant de métiers qui ont la cote,
Au Cac 40, qui rapportent,
À ce système bien pourri,
Qui te pousse à gagner ta vie,
À faire bouffer tes enfants,
En décimant, en exploitant,
En empoisonnant ceux des autres,
À qui la faute ?
À qui la faute ?
Hein ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s