La Caresse de la hache

Bonjour,

Je n’ai rien publié ici depuis un mois. Contrairement à la tendance sur les réseaux sociaux, quand je n’ai rien à dire, je ne l’écris pas.

Voici  » La Caresse de la hache », une sorte de mise au poing poétique.

C’est une chanson assez particulière, ça ne sera pas un tube. Mais, comme le dit une amie poète végétarienne : « Je m’en bats les steaks !».

Je n’suis pas de ces guignols,
Qui déclenchent une demi-molle,
Devant une grosse bagnole,

Moi, ce qui me fout la trique,
C’est la fine mécanique,
De l’expression poétique,

Loin des rimeurs fleurs bleues,
Qui écrivent avec leur queue,
Des alexandrins poisseux,

Qui s’épanchent dans leurs quatrains,
Comme on vide ses besoins,
D’amour dans du Sopalin,

Loin de ces pseudos abstraits,
Qui se tapent autant de traits,
Que leurs vers sont mauvais,

J’aime quand ça laisse des traces,
J’aime la poésie qui tâche.
La caresse de la hache.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s