Eau eau eau

Voici « Eau eau eau », une sorte de bossa nova où je me noie dans les homonymies.  Un grand merci au groupe Pink Floyd dont j’ai samplé l’intro aquatique de « signs of life », le premier titre de l’album « A momentary lapse of reason » (mais Pink Floyd sans Roger Waters, est-ce encore Pink Floyd ?). Cette chanson apparaîtra dans l’album MnOTes qui sortira bientôt.

 
Tu m’emmènes au large,
Je n’en mène pas large,
Je suis moins dans le coup,
Avec une pierre au cou.

Les pieds, les poings noués,
Et la gorge nouée,
Tandis que toi tu pouffes,
Avant que je ne plouffe.

Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
Tu me mènes en bateau,
Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
J’ai le cœur qui prend l’eau.

J’ai plongé dans le bleu,
De tes yeux comme un bleu,
Plongé dans tes filets,
J’aurais mieux fait d’filer.

Me voilà dépité,
Tu vas précipiter,
L’objet de ton amer-
-tume au fond de la mer.

Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
Tu me mènes en bateau,
Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
J’ai le cœur qui prend l’eau.

Une larme qui coule,
Avant que je ne coule,
J’implore ton pardon,
Tu me réponds « pardon ? »

Il est de meilleures fins,
je reste sur ma faim,
Mais j’aurai jamais soif,
Mais j’aurai jamais soif.

Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
Tu me mènes en bateau,
Eau, eau, eau, eau, eau, eau, eau,
J’ai le cœur qui prend l’eau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s