La complainte du navigateur

le

À quoi bon traverser les mers,
Quand on peut s’offrir à crédit,
Un joli petit pied à terre,
À cinquante mètres du Simply ?

 

 

À quoi bon braver les tempêtes,
Et remporter la Route du Rhum,
Quand y’a des promos super chouettes,
Sur les croisières Costa pour Rome ?

Y’a sûrement des explorateurs,
Qui voudraient trouver une bonne planque,
Y’a sûrement des navigateurs,
Qui rêvent de travailler en banque.

À quoi bon traverser les mers,
Pour revenir au même endroit,
Quand il y a des documentaires,
Vraiment super sur la 3 ?

Y’a pas de collègues à haïr,
Au tour du monde en solitaire,
Difficile de s’épanouir,
De se taper la secrétaire…

Y’a sûrement des explorateurs,
Qui voudraient trouver une bonne planque,
Y’a sûrement des navigateurs,
Qui rêvent de travailler en banque.

Traverser les mers c’est bien beau,
Mais ça n’assure pas la retraite,
Quand je rentre je vends mon bateau,
Et je prends un contrat-obsèques.

Je vais retourner dans le rang,
J’aurai des tickets-restaurant,
Fini le dépassement de moi,
Mais je serai payé sur treize mois.

Y’a sûrement des explorateurs,
Qui voudraient trouver une bonne planque,
Y’a sûrement des navigateurs,
Qui rêvent de travailler en banque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s