Ce convoi

Ce convoi

Des galettes de brut dans l’écume de nos jours,

Nos rêves si légers devant les métaux lourds,

De quoi perdre la foi, de quoi se faire de la bile,

J’suis tombé de mon nuage depuis Tchernobyl.

Ce convoi, ce qu’on voit… n’a rien d’exceptionnel.

No singing in the rain, range ton parapluie,

Il pleure dans les gouttières un H2O pourri,

Dis-moi, l’effet de serre, dis-moi, à quoi ça sert,

Dans l’paquet d’surimi on n’entend pas la mer.

Ce convoi, ce qu’on voit… n’a rien d’exceptionnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s