Le chagrin des pôles

Ce seront d’abord quelques gouttes d’eau, flic, floc,
Sur les tôles, les toits d’une fabrique de toc.
Ce seront d’abord les clapotis de vagues
vagues. Primes larmes d’une terre traitée à la schlague.

Dans le brouhaha de la précipitation,
On ne fera guère cas de ces précipitations
Grandissantes. On se dira « Ben dame y’a plus
D’saisons ». Partout, inondations, fleuves en crue…

Barricadés dans leurs berlines sous le fracas des grêlons,
Des hommes sûrs de leur système, de leurs machines
Persisteront – Bris de glace – Caramboleront.
Flaques de gazoline mêlée d’hémoglobine.

Les actes notariés, les belles propriétés,
Balayés ! Des trombes gifleront leur orgueil,
Ils n’auront pas le temps de clouer les cercueils.
Les pôles auront pleuré, leurs larmes déferlé. 

isaac-cordal-12Waiting for Climate Change – Isaac Cordal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s